Libraire à l'heure du numérique

Zoom sur « L’hibiscus pourpre » de Chimamanda Ngozie Adichie

« À la maison la débâcle a commencé lorsque Jaja, mon frère, n’est pas allé communier et que Papa a lancé son gros missel en travers de la pièce et cassé les figurines des étagères en verre. » Kambili vit dans une famille nigérienne aisée avec son frère aîné Jaja. Leur père est un catholique fondamentaliste, très respecté par la communauté d’Enugu. Mais lorsqu’un coup d’État contraint Kambili et Jaja à trouver refuge chez Tatie Ifeoma, ils découvrent un foyer bruyant et plein de vie et leurs illusions sur l’autorité religieuse et paternelle tombent. Commence alors un douloureux combat pour s’affranchir du passé.

Chimamanda Ngozie est originaire d’Enugu au Nigéria mais elle a grandit à la ville de Nsukka. Après avoir étudié à l’Université Drexelelle elle parte à l’Eastern Connecticut State University où elle poursuit ses études en communication et en sciences politiques.
Graduée en 2001 avec la mention summa cum laude elle poursuit avec un master en création littéraire à l’université Johns-Hopkins de Baltimore puis elle obtient une maîtrise d’Études africaines à l’Université Yale.

« L’hibiscus pourpre » est une histoire qui fait peur mais qui est porteuse d’espoir. Très fluide, elle nous transporte au Nigeria avec un naturel saississant. Dans ce roman on fait de détours, on prend du temps, on s’emerveille et on s’interroge aussi et peu à peu nous avansons vers un final innattendu mais coherent. On lis dans ces pages un morceaux de vie, et comme la vie elles nous menent par fois là où l’on s’attend le moins. Vous y trouverez un récit intimiste, plein de souffrance et des violences terribles mais aussi plein d’amour, d’espoire et d’envie de vivre, d’être heureux. Un excellent roman qui ne vous decevra pas.

 Nous vous invitons à lire d’autre livres de Chimamanda Ngozie Adichie:

 

Vous pouvez également télécharger un extrait en faisant clic sur le nuage le plus utilisés dans le livre:

Nous vous récommandons aussi d’autres livres d’auteurs nigériens:

 

et nous vous encouragéons également à regarder le catalogue numérique de la collection Folio et notre section de littérature africaine.

Finalement vous pouvez regarder une vidéo de Chimamanda Ngozi Adichie en tant qu’invitée d’Alexandra Bensaid à France Inter:

Janvier à travers les livres

1 janvier 1863: Abraham Lincoln proclame l’émancipation des esclaves de l’Union.

2 janvier 1492 : prise de Grenade mettant fin aux guerres de Grenade initiées en 1482.

3 janvier 1868 : abolition du shogunat et restauration de l’ère Meiji au Japon.

4 janvier 1948 : indépendance de la Birmanie.

5 janvier 1953 : création de la pièce En attendant Godot au théâtre de Babylone.

6 janvier 1887 : première apparition du détective Sherlock Holmes dans la nouvelle Une étude en rouge.

7 janvier 1610 : le savant italien Galilée observe pour la première fois des petits astres autour de Jupiter. 

8 janvier 1297 : fondation de la dynastie Grimaldi, actuelle famille régnante sur la principauté de Monaco.

9 janvier 1431 : début du procès de Jeanne d’Arc.

10 janvier 1840 : découverte de la Terre-Adélie par Jules Dumont d’Urville.

11 janvier 1879 : début de la guerre anglo-zouloue.

12 janvier 1998 : dix-neuf pays européens signent le premier instrument du droit international interdisant le clonage d’êtres humains.

13 janvier 1129 : création de l’Ordre du Temple lors du concile de Troyes.

14 janvier 1914 : Sarah Bernhardt reçoit la Légion d’honneur.

15 janvier 1947 : le corps d’Elizabeth Ann Short (Le Dahlia noir) est retrouvé, mutilé, sectionné par le milieu, dans un terrain vague de Los Angeles.

16 janvier 1920 : aux États-Unis, les ligues de tempérance triomphent avec l’entrée en vigueur de la prohibition de l’alcool, qui fera aussi la fortune du crime organisé.

17 janvier 1773 : James Cook est le premier à franchir le cercle polaire Antarctique.

18 janvier 1535 : fondation de la ville de Lima.

19 janvier 1902 : naissance du prix Goncourt. Issue du testament d’Edmond de Goncourt, l’Académie se donne pour tâche de promouvoir de jeunes talents littéraires.

20 janvier 1904 : naissance de Renato Caccioppoli, mathématicien italien.

21 janvier 1793 : début des colonnes infernales en Vendée.

22 janvier 1888 : attentat contre Louise Michel au Havre alors qu’elle donne une conférence.

23 janvier 98 : Trajan devient empereur à Rome.

24 janvier 1907 : création de la première troupe scoute par Robert Baden-Powell.

25 janvier 1931 : libération du Mahatma Ghandi.

26 janvier 1788 : arrivée des premiers colons européens en Australie à bord de la First Fleet qui accoste à Port Jackson.

27 janvier 1756 :  naissance de Wolfgang Amadeus Mozart, compositeur autrichien.

28 janvier 1887 : début de la construction de la tour Eiffel.

29 janvier 1996 : à Venise, un incendie détruit le théâtre de La Fenice, joyau de l’art lyrique du xviiie siècle.

30 janvier 1917 : le premier disque de jazz est enregistré, aux États-Unis.

31 janvier 1881 : obsèques nationales de Dostoïevski, suivies par 30 000 personnes.

Zoom sur « Falco » de Arturo Pérez-Reverte

Espagne, automne 1936. Sous le commandement de Franco, l’armée s’est soulevée pour renverser la République. Les services secrets franquistes chargent Lorenzo Falcó, ex-trafiquant d’armes et espion dénué de scrupules, d’une mission impossible : pénétrer en zone rouge et organiser, avec l’aide d’un groupe de miliciens, l’évasion du fondateur de la Phalange, José Antonio Primo de Rivera, détenu par les républicains dans la prison d’Alicante. Un homme et deux femmes – Ginés Montero, sa sœur Cari et l’énigmatique Eva Rengel – seront ses compagnons, et peut-être ses victimes.

Mêlant réalité et fiction avec une maîtrise du récit et un art du suspense rarement égalés, Arturo Pérez-Reverte invente avec Falcó un nouveau et fascinant personnage, véritable archétype des grandes fictions littéraires et cinématographiques. Fanatisme et naïveté, trahisons et interrogatoires musclés, scènes d’action et dialogues se succèdent à un rythme trépidant et entraînent le lecteur jusqu’au rebondissement final qui annonce le deuxième volume de cette exceptionnelle série d’aventures et d’espionnage. 

Lorenzo Falcó est un personnage qui illustre bien le style de Reverte, un de ces hommes qui, désenchantés par la vie, la vivent au maximum, sous leurs propres règles, loyales à aux mêmes et avec un code d’honneur qui leur est propre. Économe avec ses paroles, Falcó sait profiter de la vie et jouer avec les cartes qu’il a en main.

C’est une lecture recommandée pour ceux qui aiment les histoires d’époque et qui sont friands des détails du contexte. Parce que des détails il y en a beaucoup. Reverte n’a pas lesiné au moment de nous transmettre les usages et costumes, les types de tissus utilisé, les marques à la mode. Comme d’autres livres de l’auteur, Falcó n’aurait aucun mal à être adapté au cinéma, les appuis visuels étant très présents dans l’histoire.

Pour mieux vous accompagner dans votre lecture, nous vous présentons quelques référence du livre de manière visuelle. Mais d’abord, notre traditionnel nuage de mots:

Pour vous imprégner de l’univers Falcó, voici quelques publicités de l’époque avec des marques mentionnées dans le livre.

Il sentait la lotion “Baron Dandy” et se coiffait les cheveux vers l’arrière          .  

.          Un briquet en argent massif Parker Bacon

              Une odeur de Amok. Parfum cher, élégant, difficile de trouver ces jours-là. “Une folie d’Orient” selon les magazines de mode.

Aussi, pour plonger dans le contexte musical, des liens de YouTube aux certaines chansons dont il parle:

  • « Une orchestre militaire jouait Suspiros de España quand Lorenzo Falcó est entré dans le salon. »
  • « Maintenant c’était la mélodie de Ojos verdes et la voix de Miguel de Molina. »
  • « On entendait les premiers accords de La cumparsita et puis, la voix de Carlos Gardel »

 

Pour faire suite aux réferences de films, voici les affiches de l’époque:

 

Arturo Pérez-Reverte est un auteur connu. Journaliste de formation il a été correspondant de guerre pendant plus de 20 ans. Actuellement il siège à la Real Academia de la Lengua Española, il écrit en collaboration avec plusieurs revues, magazines et journaux. Plusieurs de ses livres ont été adaptés à l’écran, nous vous en partageons quelques uns ici:

 

Et puisque l’on suit les aventures de Falcó dans le détail, une petite photo des armes qu’il porte au long de l’intrigue:

 

Le souvenir plaisant de la Browning 1910 -qui avait été le modèle de l’arme utilisé par le serbe Gavrilo Princip pour assassiner l’archiduc François Ferdinand en en Sarajevo, déchaînant la Grande Guerre – lui arracha un sourire cruel.                             .

 

.     “Un pistolet Astra calibre 9 long, du modèle appelé syndicaliste, faisait office de presse-papier.


C’était une P-08 semi-automatique de 9 parabellum, avec la crosse en bois. Une arme lourde et robuste.
Sinistrement belle

Voici ici les portraits de quelques personnages historiques qui apparaissent dans le livre:

Nicolás Franco

Miguel Primo de Rivera (fils)

José Antonio Primo de Rivera

Francisco Franco

Luis Queralt

     

Et ainsi il en nous reste que plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture et vous inviter à nous partager vos impressions en commentaire ci-dessous:

Zoom sur « Personne n’est obligé de me croire » de Juan Pablo Villalobos

Un livre qui vous attrape dès le début. La narration portée par différents personnages (chacun avec sa propre voix et son propre style bien défini) nous permet ainsi de connaître les différentes actions.
Une logique narrative totale dont l’histoire continuera à vous faire réfléchir une fois le livre fermé. Il n’y a aucun doute de pourquoi il a gagné le Prix Herralde.

 

Mexico, 2004. Juan Pablo, brillant étudiant, reçoit une bourse pour partir finir son doctorat à Barcelone en compagnie de Valentina, sa fiancée. L’occasion rêvée pour lui de découvrir l’Europe, de s’éloigner de sa mère et de prouver les vertus de l’intellectualisme à une famille haute en couleur et pas toujours très soucieuse des lois. Mais c’est compter sans l’enthousiasme des siens : contacté par un de ses cousins quelques jours avant son départ et adoubé mafieux malgré lui, Juan Pablo voit son épopée universitaire se transformer peu à peu en un truculent roman noir…

Nous vous rappelons que vous pouvez télécharger un extrait directement sur la notice du livre ou en faisant clic sur notre nuage de mots.

Nous vous invitons également à découvrir d’autres titres de Juan Pablo Villalobos ainsi que le catalogue numérique de Buchet/Chastel. Nous avons également fait une petite sélection de romans latino-américains dont l’intrigue se passe en Espagne:

Madrid Barcelone Gran Canarie

Juan Pablo Villalobos Est né à Guadalajara où il fait des études de Marketing et Gestion. Cependant lassé de ce style de vie, il laisse tout tomber pour étudier la Littérature à la ville de Veracruz. Il poursuit ses études à Barcelone avec une bourse de l’Union Européenne. Il y habite depuis 15 ans et selon lui-même, c’est Barcelone qui est désormais sont référent émotionnel.

5 Coups de coeur de la rentrée

Voici une petite sélection de la #rentréelittéraire. Pour vous rendre sur le livre en question, il vous suffit de faire click sur la couverture.

 

 

Cette maison est la tienne” de Fatima Farheen Mirza

Le pouvoir de la littérature, doux et précis vous permettra de entrer dans la peau de personnages d’une façon émouvante et vous rendra tendrement nostalgique d’une vie que vous n’avez pas vécue.

Une fresque familiale touchante où l’amour et la tendresse côtoient la peur de décevoir, les attentes non comblées et les regrets qui entrainent des non- dits.

     
 

« La rivière de l’oubli » de Cai Jun

Un livre qui a tout ce que l’on peut demander à un bon thriller: des personnages crédibles, une intrigue bien rythmée qui vous tient intéressé jusqu’à la dernier page et une ambiance où les menaces flottent dans l’air.

Des éléments fantastiques qui vous feront douter de ce que vous croyez savoir sur ce qui s’est passé cette nuit de juin en 1995 et qui vous amèneront vers une fin surprenante.

     
 

« Un gentleman à Moscou » de Amor Towles

Drôle, tendre et attachant, ce roman de Amor Towles est un portrait de plusieurs époques disparues racontées avec humour

Alexandre Rostov est un personnage qui incarne l’exquis accompagné d’un esprit vif et une éducation hors pair. Bref, le type de personne que l’on souhaite rencontrer!

     
 

Personne n’est obligé de me croire” de Juan Pablo Villalobos

Il s’agit d’un livre qui vous attrape dès le début. La narration portée par différents personnages (chacun avec sa propre voix et son propre style bien défini) nous permet ainsi de savoir plus sur les différentes actions.

Une logique narrative totale dont l’histoire continuera à vous faire réfléchir une fois le livre fermé. On comprend très bien pourquoi il a gagné le Prix Herralde.

     
 

« Les enfants de la société liquide » de Zygmunt Bauman

Une correspondance entre Zygmunt Bauman et le journaliste Thomas Leoncini qui est tenue à bâtons rompus.

Il est préférable être familier avec le postulat de la société liquide, mais il n’est pas indispensable pour profiter de ce livre postume.