Libraire à l'heure du numérique

Focus sur les éditions de l’Olivier avec son fondateur Olivier Cohen

Nous vous proposons aujourd’hui un focus sur les éditions de l’Olivier avec son fondateur Olivier Cohen.

En prime, nous avons ajouté tous les liens nécessaires pour découvrir au mieux le catalogue des éditions de l’Olivier.

 

 

LES AUTEURS PUBLIÉS DEPUIS DEUX ANS EN VUE SUR LA BLOGOSPHÈRE LITTÉRAIRE

cliquez sur un auteur pour accéder à la notice et à la revue du web.

 

INTERVIEW D’OLIVIER COHEN PAR LARA TOUITOU

Les éditions de l’Olivier ont été fondées il y a vingt-trois ans. Comment votre conception du métier d’éditeur a- t –elle évolué au cours de cette période ?

Ma conception artisanale du métier n’a pas changé : lire, et faire lire les livres que l’on a aimés.

Ce qui a changé, c’est la structure financière et juridique de mon travail : je suis devenu le patron d’une P.M.E. affiliée à un groupe , parce que c’était – paradoxalement – le seul moyen de continuer à exercer ce métier en toute indépendance, et d’assurer aux auteurs la diffusion la plus large de leur œuvre. (Je ne parle pas ici du numérique, qui est à soi seul une vraie révolution et mériterait qu’on lui consacre plusieurs pages d’entretien.) Le vrai problème, c’est le rétrécissement progressif du territoire de la littérature, effet du développement de l’ « entertainment » sous toutes ses formes : contenus numérisés, séries TV, etc. D’autre part, la presse écrite, bien que son rôle prescripteur demeure capital, voit son influence diminuer face à des médias « chauds » comme la radio, la télévision ou les réseaux sociaux.

Ce qui oblige les éditeurs à repenser la stratégie de lancement de leurs ouvrages.

Les éditions de l’Olivier publient régulièrement des premiers romans, comme ce fut le cas cette année avec, entre autres, les romans de Joachim Schnerf, Fiona McFarlane et Sheila Heti. Comment se passe le travail de repérage ?

Au bout d’un certain temps, on a tissé un réseau de relations – amis, agents, critiques, libraires, auteurs – qui vous permet d’entrer naturellement en contact avec de jeunes écrivains. Mais il faut rester à l’affût, car le talent surgit parfois sans prévenir.

Les titres de littérature étrangère de votre catalogue ont toujours été à dominante anglo-saxonne, mais vous publiez également des titres d’auteurs israéliens, russes ou encore mexicains. Vers quelle partie du monde votre regard se dirige t-il pour les années à venir ?

Nous n’envisageons pas actuellement de partir à la découverte d’autres pays, littérairement parlant. Notre catalogue (il faut ajouter à votre liste le Chili et l’Argentine) est déjà très diversifié, et la recherche de nouveaux territoires constituerait à coup sûr un danger de dilution de notre projet éditorial.

La collection Soul Fiction a fait connaître en France des noms méconnus de la littérature noire américaine, comme Gil Scott-Heron ou Iceberg Slim. Ce travail de recherche fut-il une expérience à part, ou cela caractérise t-il les éditions de l’Olivier ?

Soul Fiction a été un moment fort de l’histoire de l’Olivier, et fait désormais partie intégrante de notre image. Il s’agissait de faire revivre un continent englouti, l’équivalent littéraire de ce que fut, au cinéma, la « blaxploitation ». Par ailleurs, l’Olivier est connu pour avoir relancé la carrière de grands auteurs oubliés, comme Aharon Appelfeld, Alice Munro, John Berger, etc.

La plupart des titres sortis aux éditions de l’Olivier ces dernières années sont disponibles en numérique, mais certains auteurs phares, comme Cormac McCarthy, ou Pete Dexter, n’ont toujours pas basculé en numérique. Quelle est la politique de numérisation du catalogue de l’Olivier ?

Notre politique : numériser immédiatement les nouveautés, et progressivement les titres du fond. C’est ce que nous faisons, sauf lorsqu’un auteur (ou ses ayant-droits) refuse que son œuvre soit numérisée (ça arrive !) , ou que nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord avec lui sur les conditions de sa rémunération.

 

NOS INTERVIEWS

Interview de Fiona McFarlane

Fiona McFarlane : « J’écris sur la vie en Australie parce que cela me fascine et m’émeut. »

Interview de Sheila Heti

Sheila Heti : « Je ne m’intéresse pas seulement à ma propre imagination : je m’intéresse à ce que les autres considèrent comme leur vérité.« 

Interview de Ben Lerner

Ben Lerner : « Henry James disait qu’un romancier se devait d’être quelqu’un « pour qui rien ne se perd. »

Interview de Aimee Bender

Aimee Bender : « Ce qui me plaît lorsque j’écris, c’est la surprise. »

Guide V2 de la science-fiction en numérique

 

Je lis les nouveaux billets de ce blog

Je cherche dans un catalogue de science-fiction bien rangé avec de multiples sous-catégorie

J’aime les séries et je suis la liste des 10 meilleures séries de science-fiction J’aime la science-fiction francophone et je suis le palmarès des auteurs préférés établi lors d’un vote sur Feedbooks. Uchronie et dystopie sur une frise chronologique : d’Alexandre le Grand au bioterrorisme en 2300Je cherche des classiques du genre à télécharger gratuitement.

Je cherche par éditeur

 

L’essentiel de la semaine (43) en 9 images

Interview, timeline sur l’espionnage, focus sur Viviane Hamy, Berlin, promos, sélections sans DRM… cette semaine a été encore riche en propositions de lecture !

Cliquez sur une image pour accéder à la lecture du billet, de l’interview, de la bibliographie…

Focus sur les éditions Viviane Hamy

Focus sur les éditions Viviane Hamy : la quintessence de la médiation sur le catalogue et le blog

Le renseignement depuis le moyen âge : la frise chronologique liée au catalogue de Feedbooks

Le renseignement depuis le moyen âge : MAJ de la frise chronologique liée au catalogue de Feedbooks

Interview de Malcolm Mackay

Le patron du CNL et Actudunoir vous conseillent de lire la trilogie Calum MacLean de Malcolm Mackay : interview

Prix Polar Cognac 2014 est attribué à René Manzor. Retrouvez tous romans policiers primés.

Prix Polar Cognac 2014 est attribué à René Manzor. Retrouvez tous romans policiers primés

Promo Folio : 10 romans primés à 4,99 euros jusqu' au 11/11 inclus

Promotion Folio : en attendant les prix littéraires, 10 romans déjà primés à 4,99 euros jusqu’ au 11/11 inclus

Le mouvement des squatters à Berlin : extrait par Florian Urban

Le mouvement des squatters à Berlin par Florian Urban : extrait de Berlin, histoire, promenades et dictionnaire.

Nos conseils de lecture pour 40 éditeurs sans DRM

Nos conseils de lecture pour 40 éditeurs sans DRM

Le vortex de la science-fiction propulsée sur le web

Le vortex de la science-fiction propulsée sur le web

La notion de bons et mauvais livres est toujours valable pour 70% des lecteurs

La notion de bons et mauvais livres est toujours valable pour 70% des lecteurs

Focus sur les éditions Viviane Hamy

En 2015, les éditions Viviane Hamy fêteront leurs 25 ans avec quelques 200 titres, disponibles en grande majorité en numérique.

Viviane Hamy a toujours su concilier curiosité littéraire (Léon Werth) et succès éditorial (Fred Vargas).

En 1992, Viviane Hamy entend parler par un ami d’un livre La Maison blanche. Elle raconte: « J’ai filé en bibliothèque, puis j’ai simplement tiré le fil du texte et découvert une œuvre immense, que les plus grands historiens (Jean-Pierre Azéma, Jacques Le Goff, Michel Winock…) ne tarderaient pas à acclamer, le journal d’un témoin de Vichy, Léon Werth. Cet essayiste et poète m’a sauvée ! ».

Le désir de rendre disponible cette œuvre fondamentale a été à l’origine de notre projet de numérisation du catalogue Viviane Hamy en mars dernier. Il nous a poussés à nous engager dans cette voie nouvelle. Il est donc pour nous une étape essentielle.

Comme le commissaire Adamsberg, nous nous laissons guider par notre intuition, et les voies que nous empruntons ne sont pas les plus directes et les plus rationnelles… Mais l’esprit de Léon Werth nous imprègne également: indépendance foncière, engagement, tout en étant capable de fantaisie, et d’ironie. (suite de l’interview ici)

 

Les liens essentiels

 

Les auteurs publiés récemment en vue sur la blogosphère littéraire

cliquez sur un auteur pour accéder à la notice et à la revue du web.

 

Nos Interviews

Interview de Céline Lapertot

Céline Lapertot : « J’ai eu la vision d’une adolescente enfermée, j’ai travaillé cette vision pour en faire un roman.  »

Interview de Cécile Coulon

Cécile Coulon : « Un objet n’est ni pire, ni meilleur que l’homme qui s’en sert ».

Interview de Alexis Ragougneau

Alexis Ragougneau : « La véritable ligne de démarcation est entre ceux qui cherchent l’affrontement et ceux qui cherchent la paix. »

Interview de François Vallejo

François Vallejo  : « Je ne me mets pas au centre de ce que j’écris, je trouve plus important de mettre le monde au centre de ce que je suis, je le scrute, par curiosité. »

Interview de Karim Miské

Karim Miské : « L’écriture du polar est venue naturellement, après quinze ans passés à filmer et à engranger des histoires. »

Interview de Dominique Sylvain

Dominique Sylvain : « Je ne suis pas sûre d’aimer les intrigues complexes, mais il semble que les intrigues complexes m’aiment beaucoup. »

 

Géolocalisez les polars de la collection Chemins Nocturnes

Le renseignement depuis le moyen âge : la frise chronologique liée au catalogue de Feedbooks

Feedbooks vous propose une mise à jour de la frise chronologique dédiée à l’espionnage avec désormais 55 entrées.

N’hésitez pas à compléter votre recherche en vous connectant directement sur le catalogue en cliquant sur les catégories : littérature d’espionnage et  documents d’espionnage.