Libraire à l'heure du numérique

Les libraires de Feedbooks veillent pour vous

La blogosphère littéraire mondiale en 5 langue est sous la loupe des libraires de Feedbooks. En français, la rubrique Lus sur le web pointent plus de 5000 articles repérés sur web.

Feedbooks peut ainsi vous donner chaque mois la liste des auteurs les plus chroniqués sur le web.

EN JUIN

 

EN MAI

 

EN AVRIL

Les 10 conseils de Feedbooks pour cet été

Ce vendredi, pas de récapitulatif de la semaine, mais une sélection de dix titres à télécharger sans modération. Ce sont toutes des lectures plaisir qui ne devraient pas vous rendre bête. Au contraire.

 

Vacances à l'anglaise

pour 14,99 €

ET VOGUE LA FAMILLE

Pour se réconcilier avec sa soeur Angela, Richard a l’idée saugrenue de l’inviter à passer des vacances au pays de Galles en compagnie de sa petite famille. Mais dans ce coin du bout du monde, il pleut sans discontinuer, le premier village est à des kilomètres, et les portables ne fonctionnent pas ! Quatre adultes, trois ados et un enfant, qui se connaissent à peine, se retrouvent coincés là pour une semaine.

Les échos (29 avril 2014) : On frôle le drame dans ce roman doux-amer, à l’atmosphère feutrée, où les déra­pages restent malgré tout contenus. A l’anglaise.

 

Les fidélités

pour 8,49 €

UN HOMME MARIÉ TROMPE SA FEMME

Beaucoup d’hommes se satisfont d’une double vie, mais pas lui : il aime sa femme, il aime Alix, mais pas l’infidélité.

Le Figaro (22 janvier 2014) : Un homme marié trompe sa femme… La romancière réussit à envoûter le lecteur dans ce récit aux accents de thriller psychologique.

 

D.

Télécharger pour 14.99 €

L’AFFAIRE DREYFUS

Ils ont menti pour protéger leur pays. Il a dit la vérité pour le sauver.

Un roman historique captivant dans le Paris de la Belle Époque par l’auteur de Fatherland.

Télérama ( 5 juin 2014) : S’appuyant sur une sérieuse documentation, le roman de Robert Harris est palpitant, tissé de félonie et de courage, de politique et de forfaitures machiavéliques.

 

Aux animaux la guerre

pour 14,99 €

DES BRAVES GENS PEUVENT DEVENIR DE PARFAITS SALAUDS

Une usine qui ferme dans les Vosges, tout le monde s’en fout. Une centaine de types qui se retrouvent sur le carreau, chômage, RSA, le petit dernier qui n’ira pas en colo cet été, un ou deux reportages sur France 3 Lorraine Champagne-Ardenne, et basta. Sauf que les usines sont pleines de types n’ayant plus rien à perdre.

Action-Suspense ( 3 mars 2014) : Un vrai roman noir sur un aspect de notre pays, de nos régions, aujourd’hui.

 

Sept années de bonheur

pour 12,99 €

RADIOGRAPHIE

Avec une ironie hors du commun, Etgar Keret relate sept années de sa vie à Tel-Aviv : la naissance de son fils, l’histoire de sa soeur ultra-orthodoxe et de ses onze enfants, les chauffeurs de taxi irascibles, ses parents rescapés de l’Holocauste, les tournées littéraires mouvementées…

Lire (21 mai 2014) : Osons le dire, ce récit est un petit joyau d’humour, d’autodérision, d’intelligence et de finesse.

 

911

pour 9.99 €

COMMENT NE PAS BASCULER DANS LE MAL

Lorsqu’il devient ambulancier dans l’un des quartiers les plus difficiles de New York, Ollie Cross est loin d’imaginer qu’il vient d’entrer dans un monde fait d’horreur, de folie et de mort. Scènes de crime, blessures par balles, crises de manque, violences et détresses, le combat est permanent, l’enfer quotidien.

Actu du noir (15 juin 2014) : Au final, 911 est un très grand bouquin qui enrage, prend aux tripes, coupe le souffle, serre la gorge … Et arrive quand même à redonner un certain sourire. Putain de bouquin !

 

Le réseau

pour 16.99€

GEEKS ET GANGS

L’auteur mythique du Cryptonomicon délaisse les contrées futuristes pour se pencher ici sur un monde mutant : le nôtre. Dans ce thriller high-tech mené à un rythme d’enfer, il met en scène des personnages qui évoluent dans un monde ultracontemporain, dont il décrit à merveille les nouvelles sensations. Il nous livre ainsi le premier chef-d’œuvre du thriller du siècle nouveau.

Le Monde ( 5 juin 2014) : Le récit est une variation sur la pratique, bien réelle celle-là, du «gold farming» : dans le cadre de jeux vidéo à la popularité mondiale, tel World of Warcraft, des joueurs professionnels échangent, contre de l’argent, points, gains et montée en puissance virtuelle à des adeptes pressés ou moins doués.

 

Silo Origines

pour 14.99 €

UNE LECTURE PLAISIR

En 2049, le monde est encore tel que nous le connaissons, mais le temps est compté. Seule une poignée de potentats savent ce que l’avenir réserve. Ils s’y préparent. Ils essaient de nous en protéger.

Imaginelf   (13 juin 2014) : Silo Origines est un roman enthousiasmant, une lecture à la fois facile et pleine de complexité. Un équilibre bien trouvé qui devrait largement satisfaire ceux qui ont déjà pu apprécier Silo.

 

Tabloïd Circus

pour 15,99 €

DANS LA SPIRALE DU MENSONGE ET DE LA MANIPULATION

Sur une île des Caraïbes, la disparition d’une jeune femme déclenche une tempête politico-médiatique. A l’ère de l’info toute-puissante, tous les coups sont permis. Stanley Jones, ancien correspondant du Times, dépressif et alcoolique, est devenu reporter pour la presse à sensation.

Quelques nuances de noirs (13 juin 2014) : À partir de ces intrigues multiples, qui se chevauchent habilement et où le thème du double revient sans cesse, Harrington a construit un bouquin âpre et fort. On y danse un reggae pas très gai. Les journalistes y sont des marionnettes pas très sympathiques. Et les flics s’y compromettent un peu beaucoup avec les trafiquants en tout genre… La vie, quoi.

 

La Porte du Messie

pour 14,99 €

DES RÉVÉLATIONS EXPLOSIVES SUR LE CORAN

Fondé sur des recherches historiques, archéologiques et littéraires encore peu diffusées sur les origines du Coran et les rapports entre Islam et Christianisme, Philip Le Roy nous donne un roman aussi passionnant qu’érudit où suspense et histoire se conjuguent à merveille.

Unwalkers (7 mai 2014) : Avec ce roman plein de rebondissements, Philip Le Roy, grand prix de littérature policière pour Le Dernier Testament, multiplie les révélations explosives sur le Coran.

Les promos de juillet : récapitulatif

#promo Folio jusqu’au 11 août inclus

35 titres Folio à 3,99 euros http://bit.ly/1lwPBTs

#promo « littérature été » Editis  jusqu’au 17/07/2014

baisse de prix sur 45 livres http://bit.ly/1mdD6RF

#promo Opération POLAR numérique jusqu’au 20 juillet

40 romans policiers au format ePub sans DRM  proposés aux prix uniques de 4,99 € ou 9,99 €

(Critic, BakerStreet, Aube, Philippe Picquier, Moutons électriques, Mirobole, Mnémos)

http://bit.ly/TrZg7w

#promo Tallandier : une histoire d’été, épisode 1 jusqu’au 31 juillet

15 titres http://bit.ly/SKH7Bz

Opération Lectures Dangereuses – Un été en noir… avec Viviane Hamy et Métailié jusqu’à fin août

97 titres à 4.99 € (pour le fonds) et 9.99 € (pour les nouveautés) http://bit.ly/SKHpbI

#promo Sonatine jusqu’au 31 juillet

8 polars à 4.99 € http://bit.ly/1mdBd7B

Mini #promo Albin Michel  jusqu’au 31 juillet

- 50% sur 5 titres en juillet http://bit.ly/1pxEuhn

Promo Eyrolles Rayon photo jusqu’au 10 juillet

7 titres

bit.ly/1qOvd8q 

Opération Lectures Dangereuses – Un été en noir…

87 romans à petit prix durant tout juillet et août. Les plus grands auteurs des éditions Métailié et Viviane hamy à 4,99 € (pour le fonds) et 9,99 € (pour les nouveautés).

Cette grande promotion intègre des auteurs très connus comme Fred Vargas et Arnaldur Indridason. Toute la sélection est accessible directement sur la librairie à cette adresse http://fr.feedbooks.com/list/14809

Sur le blog, nous avons décidé de mettre en avant 11 auteurs que nous avons interviewés ces deux dernières années.

 

Gianni Biondillo

Gianni Biondillo

Gianni BiondilloJ’ai publié 15 livres depuis que j’écris, dont 5 seulement avec le personnage de Ferraro ; il ne revient donc pas si souvent dans mes livres. En réalité, la véritable héroïne de mes romans, c’est Milan. Pas les personnages en chair et en os, mais la ville. Mon idée consiste à créer une fresque sociale, parfois avec des personnages récurrents, parfois avec de nouveaux personnages. Tous mes livres, les polars et les autres, sont intimement liés. Tenus ensemble par le paysage, physique et narratif.

L’interview de Gianni Biondillo a été réalisée à l’occasion de la parution du roman Le Matériel du tueur - en promo à 9,99 €.

 

Massimo Carlotto

Massimo Carlotto

Massimo Carlotto : J’aime raconter la réalité en la mélangeant à la fiction romanesque. Tous mes projets de roman s’attaquent à un thème précis, à une histoire refoulée, à une enquête. Le genre du « noir » me permet d’être un observateur attentif de la réalité et de la décrire à travers une histoire criminelle.

L’interview de Massimo Carlotto a été réalisée à l’occasion de la parution du roman À la fin d’un jour ennuyeux - en promo à 9,99 €.  Nous vous conseillons de ne pas rater Arrivederci amore - en promo à 4.99 €.

 

Horacio Castellanos Moya

Horacio  Castellanos Moya

Horacio Castellanos Moya Les guerres peuvent influencer la littérature pendant longtemps. Par exemple, les Européens continuent à écrire des romans sur la Deuxième Guerre Mondiale et l’Holocauste, des faits qui remontent à soixante-dix ans. Les guerres civiles de l’Amérique centrale ont eu lieu il y a moins de trente ans, il n’est pas surprenant qu’elles continuent à produire de la littérature. Qu’est-ce qui m’a poussé à écrire ce roman ? Je ne le sais pas avec certitude. Peut-être que ce qui m’intéressait, c’était de recréer le climat de terreur de cette époque. Ce n’est pas la guerre, c’est la terreur : les cadavres torturés dans la rue, les disparitions, une répression sanglante, les premiers combats urbains. San Salvador était comme ça en 1980. L’air qu’on respirait était rendu compact par la terreur, la terreur imprégnait tout. Cette sensation de terreur, c’est ce qui est à l’origine du roman.

L’interview de Horacio Castellanos Moya a été réalisée à l’occasion de la parution de le magitral roman La servante et le catcheur en promo à 9,99 €

 

Francesco De Filippo

Francesco De Filippo

Francesco De Filippo : J’aime Naples
et je l’aimerais même si j’étais de Milan,
de Stuttgart, d’Anvers ou de Toronto,
de Palerme comme d’Addis Abeba.

J’aime Naples
parce que j’abhorre la haine qui l’envahit et l’innerve,
et celle endogène, banale dans son caractère élémentaire,
mais bien plus corrosive.

J’aime Naples
et plus les autres la détestent plus je l’aime,
moi qui n’y habite pas, qui l’ai maudite
comme un amant trahi mais inévitablement amoureux.

L’interview de Francesco De Filippo a été réalisée à l’occasion de la parution du roman L’Offense en promo à 9,99 €

 

Elmer Mendoza

Elmer Mendoza

Elmer Mendoza : Mon principal but consiste à écrire de bons romans. Des romans qui parlent de notre époque, de nos façons de vivre et de l’état critique de l’administration de la justice. Mais mes romans sont allés plus loin. Ils montrent la corruption du système politique au Mexique et en Amérique latine. Ils poussent les gens à ne pas oublier les faiblesses que nous avons en tant que société et à exiger qu’elles soient résolues. Je ne connais pas un livre publié en Amérique latine qui soit naïf, la majeure partie de nos romans portent une charge sociale et c’est ce qui les rend nécessaires, comme des témoignages qui transcendent la fiction. La corruption et l’impunité sont réelles.

L’interview de Elmer Mendoza a été réalisée à l’occasion de la parution du roman L’Épreuve de l’acide en promo à 9,99 €

 

Karim Miské

Karim Miské

Karim Miské : Il y a pour moi une nette parenté entre ces deux manières d’aborder la société. La recherche d’une mise à nu, d’une vérité un peu âpre, pas toujours agréable à contempler. Pour moi, il s’agit d’une boucle : j’ai découvert le polar à l’âge de treize ans chez le bouquiniste de mon quartier et ces lectures adolescentes (Mc Coy, Chandler, Hammett, Chase…) ont façonné mon regard sur le monde. Lorsque plus tard, à l’âge adulte, je suis devenu réalisateur de documentaires, ma manière d’aborder ce genre était fortement marquée par cette expérience du polar qui m’avait laissé un désir de mettre en pleine lumière ce qu’habituellement on préfère ne pas voir. Mais le documentaire à ses limites, notamment car il faut protéger l’intimité des personnes que l’on filme. L’écriture du polar est donc venue naturellement, après quinze ans passés à filmer et à engranger des histoires. Comme une évidence, un prolongement nécessaire, l’accomplissement d’une promesse de jeunesse.

L’interview de Karim Miské a été réalisée à l’occasion de la parution du roman Arab Jazz (Prix du Goéland Masqué 2013, Grand prix de littérature policière 2012) en promo à 4,99 €.  

 

Alexis Ragougneau

Alexis Ragougneau

Alexis Ragougneau : J’aime assez l’idée de morale dans une histoire, parce que cela implique que le roman est aussi une fable, avec des personnages qui doivent non seulement exister en tant qu’individus mais aussi en tant que symboles. Le père Kern, l’une des principales figures de La madone de Notre-Dame, porte cette idée que la vraie frontière qui sépare les humains en clans antagonistes n’a rien à voir avec l’appartenance religieuse, la couleur de peau ou le milieu social. Selon Kern, la véritable ligne de démarcation est entre ceux qui cherchent l’affrontement et ceux qui cherchent la paix. La tentation du repli sur soi face à la main tendue. L’intransigeance face à la volonté de dialogue. Dès lors, les cartes du jeu sont en quelque sorte rebattues et les lignes de front se mettent à bouger. Les clichés s’effacent et les perspectives changent. Kern est un personnage profondément anticonformiste. Sa vision peut paraître simple, voire simpliste, mais elle est terriblement difficile à mettre en oeuvre au quotidien ; c’est une lutte de tous les instants, celle qui consiste à voir au-delà des préjugés. Le père Kern, d’ailleurs, ne ressort pas toujours vainqueur de cette lutte, mais je crois que c’est ce qui le rend intéressant : l’histoire de sa vie est combat de tous les instants, avec ses défaites et ses victoires.

L’interview de Alexis Ragougneau a été réalisée à l’occasion de la parution du roman La Madone de Notre-Dame  en promo à 9,99 €.  

 

Pablo de Santis

Pablo de Santis

Pablo de Santis : L’écriture elle-même naît d’une peur : la peur que ça s’efface, la peur de perdre quelque chose qu’on a vécu ou imaginé.

L’interview de Pablo de Santis a été réalisée à l’occasion de la parution du roman Crimes et jardins  - en promo à 9,99 €.  La promo intègre deux autres titres de l’auteur dont La Traductionen promo à 4,99 € et Le cercle des douze  (fortement conseillé) en promo à 4,99 €.

 

Dominique Sylvain

Dominique Sylvain

Dominique SylvainJe ne suis pas sûre d’aimer les intrigues complexes, mais il semble que les intrigues complexes m’aiment beaucoup. Au fil du temps, j’essaie de gagner en fluidité et polis mes histoires au mieux. Au résultat, on s’aperçoit que je ne peux pas m’empêcher de densifier mes histoires. Je suppose que c’est une question de nature.

L’interview de Dominique Sylvain a été réalisée à l’occasion de la parution du roman Guerre sale (Meilleur polar français du magazine Lire 2011)en promo à 4,99 €.  La promo intègre 10 autres romans de cette auteure.

 

Maud Tabachnik

Maud Tabachnik

Maud Tabachnik“L’Etoile du Temple” est d’abord une rupture dans mon style d’écriture, un challenge que j’ai voulu m’imposer ; mais il ne reflète pas davantage que mes autres livres, à mon sens, mon souci d’équité en ce qui concerne les femmes. L’anti judaïsme, le racisme et l’oppression des femmes relèvent du même mouvement de peur, de mépris et de haine. Pourquoi piétiner l’homme à terre ? Est-ce que le féminisme pour vous, cher Paul, doit-être le pendant du machisme ? Quant à considérer la femme comme l’égale de l’homme, j’aimerais pour elle d’autres points de repères.

L’interview de Maud Tabachnik a été réalisée à l’occasion de la parution du roman L’Etoile du temple en promo à 4,99 €.  La promo intègre 4 autres romans de cette auteure.

 

Arni Thorarinsson

Arni Thorarinsson

Arni Thorarinsson : Einar est le descendant des héros hard-boiled mais il est une aberration de cette famille. Il n’arrive pas à être aussi cool qu’il le souhaite. C’est une protection qui ne fonctionne pas quand il en a besoin. Il est trop sensible, trop fragile, et en même temps trop ouvert. Ses enquêtes ne concernent pas seulement des crimes, mais l’amènent également à se découvrir lui-même. 

L’interview de Arni Thorarinsson a été réalisée à l’occasion de la parution du roman Le temps de la sorcière en promo à 4,99 €.  La promo intègre les 3 autres romans de cet auteur.

 

Les interviews du mois de juin

Mai, juin , c’est vraiment la saison du polar. Nous suivons donc en vous proposant ce mois 6 nouvelles interviews d’auteurs de roman policier.

Bonne découverte.

 

Interview de Lisa Lutz à propos de Rien ne va plus chez les Spellman

« Puisque je n’écris pas sur des meurtres, je bafoue de nombreux clichés du genre. Mais celui que j’utilise le plus est de commencer chaque roman par une question, à un moment de crise, afin que le lecteur se demande comment on en est arrivé là. Je pense que c’est la clé de tout roman policier, mais aussi, généralement, ce qui fait que les gens veulent continuer à lire. Il y a une inconnue qui ne doit plus l’être. »

Pour aller plus loin : Les auteurs de roman policier francophones nous parlent de leurs motivations, techniques et influences.

 

Interview de Attica Locke à propos de son roman Dernière récolte

« En 2004, je me suis rendue à un mariage au cœur de la plantation d’Oak Valley dans la ville de Vacherie, en Louisiane. Je n’étais jamais allée dans ce genre d’endroit auparavant, et j’ai été abasourdie par la beauté du lieu, mais également en colère que cette beauté soit utilisée de manière à distraire des horreurs de l’esclavage. J’ai trouvé cela indécent d’organiser une fête, surtout un mariage, sur le sol d’une plantation. »

Pour aller plus loinCode noir, traite des noirs, atlas des esclavages. 

 

Interview de Camilla Läckberg

« J’ai toujours voulu écrire pour divertir mes lecteurs. »

Pour fêter l’arrivée du nouveau roman de Camilla Lackberg, MAJ très sérieuse du dossier sur le roman policier nordique bit.ly/1h2Wb91

 

Interview de Inger Wolf

« Je me considère avant tout comme une écrivaine de romans policiers danoise, et beaucoup de mes modèles ne sont pas nordiques. »

Pour aller plus loin :  présentation des éditions Mirobole.

 

Interview de Shannon Burke à propos de 911

« L’écriture était à la fois cathartique et également un moyen de me protéger des événements. »

Pour aller plus loin : présentation de 911 de Shannon Burke sur le blog.

 

Interview de Nicolas Mathieu à propos de  Aux animaux la guerre

« Des braves gens peuvent devenir de parfaits salauds ; et inversement. »

Pour aller plus loin : découvrez le catalogue de la collection Actes noirs : il est bien plus varié que l’on croit.