Le nouvel an chinois en librairie

par Veronica Fantini

A l’occasion du Nouvel an chinois, aujourd’hui nous vous présentons une plongée dans la littérature chinoise pour célébrer cette culture millénaire et ses traditions à travers les livres.

Cliquez sur l’image et vous serez renvoyés vers la page correspondante du livre.

Les lecteurs curieux peuvent continuer à découvrir la Chine grâce à nos interviews de trois auteurs qui ont fait de ce pays la toile de fond de leur roman.

Une de premières choses que j’avais entendu en arrivant en Chine et dont je me suis rendu compte c’est que par rapport à d’autres pays où il y a aussi des communautés françaises d’expatriés, la communauté française de Shanghai est très soudée. Finalement quand dans le travail l’anglais domine, à partir du moment où l’on parle un chinois « de survie » pour commander à manger, prendre un taxi on peut très bien s’en sortir dans la vie de tous les jours, sans parler un mot de chinois.

Il s’agit véritablement de l’histoire de ma génération. Je pense que l’empoisonnement et toutes ces choses seraient survenues sans les événements de Tian’anmen, mais si j’avais écrit sur la Chine sans écrire dessus, c’est comme si j’avais écrit sur l’Europe dans les années 1940 en occultant entièrement la guerre.

J’avais l’intention d’écrire des livres sur la société chinoise en transition avec toutes les questions et problèmes que cela inclut. Il s’est avéré qu’une série policière, plutôt axée sur l’humain, convenait particulièrement bien à cet objectif.