5 Coups de coeur de la rentrée

par Pilar MARTINEZ

Voici une petite sélection de la #rentréelittéraire. Pour vous rendre sur le livre en question, il vous suffit de faire click sur la couverture.

 

 

Cette maison est la tienne” de Fatima Farheen Mirza

Le pouvoir de la littérature, doux et précis vous permettra de entrer dans la peau de personnages d’une façon émouvante et vous rendra tendrement nostalgique d’une vie que vous n’avez pas vécue.

Une fresque familiale touchante où l’amour et la tendresse côtoient la peur de décevoir, les attentes non comblées et les regrets qui entrainent des non- dits.

     
 

« La rivière de l’oubli » de Cai Jun

Un livre qui a tout ce que l’on peut demander à un bon thriller: des personnages crédibles, une intrigue bien rythmée qui vous tient intéressé jusqu’à la dernier page et une ambiance où les menaces flottent dans l’air.

Des éléments fantastiques qui vous feront douter de ce que vous croyez savoir sur ce qui s’est passé cette nuit de juin en 1995 et qui vous amèneront vers une fin surprenante.

     
 

« Un gentleman à Moscou » de Amor Towles

Drôle, tendre et attachant, ce roman de Amor Towles est un portrait de plusieurs époques disparues racontées avec humour

Alexandre Rostov est un personnage qui incarne l’exquis accompagné d’un esprit vif et une éducation hors pair. Bref, le type de personne que l’on souhaite rencontrer!

     
 

Personne n’est obligé de me croire” de Juan Pablo Villalobos

Il s’agit d’un livre qui vous attrape dès le début. La narration portée par différents personnages (chacun avec sa propre voix et son propre style bien défini) nous permet ainsi de savoir plus sur les différentes actions.

Une logique narrative totale dont l’histoire continuera à vous faire réfléchir une fois le livre fermé. On comprend très bien pourquoi il a gagné le Prix Herralde.

     
 

« Les enfants de la société liquide » de Zygmunt Bauman

Une correspondance entre Zygmunt Bauman et le journaliste Thomas Leoncini qui est tenue à bâtons rompus.

Il est préférable être familier avec le postulat de la société liquide, mais il n’est pas indispensable pour profiter de ce livre postume.