Les saines obsessions du libraire

par Bernard

Tout au long de l’année, nous vous proposons des lectures en fonction de l’actualité voire des obsessions du libraire. Ces billets disparaissent vite dans les archives emportés dans le flot des publications. Nous avons choisi de vous représenter ceux auxquels nous tenons le plus. N’hésitez pas à prendre un peu de temps pour parcourir les 6 billets mentionnés ci-dessous.

 Cliquez sur une image ou sur un titre pour accéder au article.

Les différentes mémoires et l’oubli

Les différentes mémoires et l’oubli

La vérité médico-légale, la vérité discursive, la vérité de réparation et l’oubli et ses vertus…

L’idée de ce billet m’est venue alors que j’indexais les nouveautés du catalogue. J’ai été interpellé par le titre L’Oubli et ses vertus. J’ai commencé à immédiatement à le feuilleter et eurêka ! j’ai compris que l’oubli n’est pas le témoin d’une force négative.

avec Patrick Flanery et Simon-Daniel Kipman.

Défi suprême pour un auteur de roman policier : confier la narration à un personnage atteint par la perte de mémoir

La perte de mémoire

Chacun a une relation particulière avec la mémoire, au moins le fait de mémoriser. Personnellement, j’arrive difficilement à retenir les noms, les titres.  Pour remplir mes tâches de libraire, je suis contraint de m’appuyer sur l’informatique : le disque dur et internet sont devenus ma mémoire ! – Et si la mémoire est toujours intimement liée à des émotions comme l’écrit Emma Healey, je dois aussi me poser des questions de ce côté-là !

avec Emma Healey, Antoine Bello et Alice Laplante.

L'amour comme hypothèse de travailSnowden2

Réflexion à propos de la gentrification à San Francisco

Libraire numérique, on ne peut qu’être sensible à ce qui se passe en ce moment à San Francisco. La richesse générée par les entreprises du secteur informatique attire – du monde entier – des informaticiens très bien rémunérés lesquels chassent – par la hausse du coût de la vie qu’ils provoquent – les habitants actuels de San Francisco. Il est intéressant de voir qu’au cœur de la métropole à la pointe de toutes les innovations, cela génère des tensions.

La gentrification avec Anne Clerval.

Balade à San Francisco et la Californie avec SG Browne, Scott Hutchins, Éric Plamondon, Lisa Lutz, Marc Villard, Fabrice Colin, Héctor Tobar et Robert Littell.

L’affaire Snowden avec Antoine Lefébure.

Hénin-Beaumont, laboratoire du front national avec Haydée Sabéran.

Syrie : la terreur et l’instrumentalisation des religions

Syrie : la terreur et l’instrumentalisation des religions

J’ai été très impressionné par le témoignage de Fazia D coécrit avec Djénane Kareh Tager. J’ai connu l’enfer : de la Syrie des Assad aux camps du Liban se lit malheureusement comme un roman noir. Il y en a tous les ingrédients : la guerre civile, les déchirements d’une famille, l’exil, et malgré tout, l’amour et la solidarité. Je ne pensais pas qu’une interview de Fazia D soit du domaine du réalisable. Grâce à la générosité de Djénane Kareh Tager, elle est en ligne. Pour amplifier la portée de la publication de cette interview, j’ai souhaité montrer mon cheminement pour écrire les questions adressées à Fazia D.

avec Fayza D., Larry Tremblay, Horacio Castellanos Moya et Georges Corm.

Nucléaire : 30 raisons pour et 29 970 contre

Nucléaire : 30 raisons pour et 29 970 contre

C’est en revenant de la projection de Grand Central que j’ai eu l’idée et l’envie de réunir les propos de trois auteurs interviewés sur Feedbooks.

avec Elisabeth Filhol, Javier Sebastián et Frank Thilliez.

Laïcité, phobie de l’islam, corruption, sécurité, égalité et polar

Laïcité, phobie de l’islam, corruption, sécurité, égalité et polar

« La laïcité est une éthique de comportement des citoyens dans la sphère publique en vertu de laquelle l’identité religieuse ou ethnique d’un individu est gardée dans la sphère privée et n’est pas exploitée ou discutée dans la sphère publique à des fins politiques. Elle est aussi une éthique de la pensée en vertu de laquelle le citoyen accepte la diversité d’opinions sur tout ce qui concerne la vie de la cité et refuse tout dogmatisme, fanatisme pour rester ouvert au dialogue constructif sur la meilleure façon de réaliser le bien public. »

avec Georges Corm, Abdellah Taïa, Catherine Graciet et Eric Laurent, Vincent Edin et Saïd Hammouche, Karim Miské et Jérôme Thorel.