Bibliothèque : du prêt de liseuse chargée au prêt de fichier via le SIGB

par Bernard

L'usager  se connecte au wifi de la bibliothèque et accède au catalogue OPDS

La possibilité de prêter des fichiers numérique, c’est pour très bientôt.

Dilicom travaille à un projet de prêt numérique en bibliothèque dénommé PNB. Il vise à faciliter les interactions entre les éditeurs, les libraires et les collectivités. Plusieurs distributeurs, librairies et collectivités sont associés à ce projet. Vous pouvez lire l’intégralité du document de présentation ici.

De chez lui, l'usager accède au catalogue de la bibliothèque via son application de lecture

En amont, les bibliothèques doivent anticiper la possibilité de prêter des fichiers numériques en adaptant leur SIGB à cette nouvelle donne.

Le SIGB doit rester le logiciel qui permet au bibliothécaire de gérer son catalogue, ses usagers et les droits de prêt associés aux comptes des usagers en fonction des spécificités des documents prêtés. Si la bibliothèque délègue à un prestataire extérieur  la gestion du catalogue et des comptes usagers, elle n’a plus de raison d’exister.

L’adaption du SIGB à la donne numérique ne demande pas de lourds développements. Les bibliothèques ont appris à gérer le prêt de différents supports pour des usagers qui n’ont pas tous les mêmes droits. Dans le cas présent, il conviendra de gérer les droits de prêt d’un fichier numérique dont les accès peuvent être multiples : streaming, chrono-dégradable, domaine public géré directement par la bibliothèque.

 

De n'importe où, l'usager peut emprunter un livre numérique en fonction des droits que lui  a attribués la bibliothèque

Etre présent où sont les lecteurs numériques.

Comme les bibliothèques sont présentes sur les réseaux sociaux, là où sont leurs lecteurs, il serait bien que demain elles puissent aussi être sur les applications de lectures utilisées par les lecteurs numériques. Il existe aujourd’hui un standard qui permet d’exporter des catalogues sur ces applications. Il se nomme OPDS.

OPDS est basé sur trois fonctionnalités fondamentales qui bien qu’indépendantes les unes des autres, se basent toutes sur la même base technologique. Chaque client, chaque distributeur de contenus, peut implémenter à sa guise une partie ou l’ensemble d’entre elles selon ses besoins. Une bibliothèque aurait tout intérêt d’utiliser les trois fonctionnalités : catalogue, bibliothèque et message.

Feedbooks utilise OPDS. N’hésitez pas à tester les applications Aldiko, Mantano, Readmill en choississant Feedbooks comme librairie. Cela préfigurerait votre catalogue demain sur ces applications si vous utilisiez OPDS.

Si vous souhaitez avoir des informations pour implémenter OPDS, connectez-vous au site dédié.