ebooksgratuits : le domaine public désormais libre et gratuit

par admin

Feedbooks vous propose un catalogue du domaine public en multiformat libre et gratuit. Il n’aurait pas cette dimension sans le travail du site ebooksgratuits qui fournit une grande partie des textes que Feedbooks formate ensuite avec un système qui lui est propre.

Michel Coolmicro qui est à l’origine d’ebookgratuits répond à nos questions et vous invite à le rejoindre dans cette passionnante aventure.

 

Quelles réflexions ont conduit à créer ebooksgratuits ?

La réflexion a été très simple. Nous sommes en 2003, l’offre ebook est assez minimaliste… et mon épouse vient de m’offrir un smartphone, un Sony-Ericsson P800, qui permet donc de lire des ebooks (à l’époque, format Mobipoket). Je commence donc à récupérer des textes, et à apprendre à les mettre en forme et à les convertir. D’autres personnes, sur les forums informatiques que je fréquente alors, sont intéressés et me demandent de les mettre à disposition. Puis, je crée avec un gars, le groupe Yahoo pour pouvoir discuter de tout ça. Et de fil en aiguille, la passion aidant, je me suis retrouvé à coordonner le groupe que tout le monde connait… Ce qui signifie que nous avons appris le métier sur le tas.

Qui participent à ce projet ? Travaillez-vous avec des bibliothèques ?

Nous sommes trois à être la colonne vertébrale du groupe, c’est à dire à assurer les tâches «de base» essentielles. Il y a de nombreux correcteurs et relecteurs. Leur nombre varie de 30 à 100, environ, selon les périodes, et le temps qu’ils peuvent consacrer à leur tâche est également variable (certains relisent un titre par an, et d’autres peuvent corriger un titre tous les 15 jours). Nous sommes bien sûr tous bénévoles.

Les bibliothèques peuvent reprendre tous nos fichiers si elles le désirent, mais il n’y en a que quelques unes qui profitent de cette opportunité, pour le moment. Notre travail est également utilisé par de nombreux acteurs de l’Éducation Nationale.

Comment choisissez-vous les textes que vous numérisez ? Avez-vous des spécialistes du droit d’auteur en interne ?

Le premier critère de choix est que les correcteurs ou relecteurs aient envie de travailler sur tel ou tel texte. Il est vrai que ces choix ont également été nettement influencés par mes goûts personnels, au moins pendant toute une période (voir par exemple la place de la littérature russe ou de la littérature populaire sur notre site). Nous aimons beaucoup publier des auteurs de qualité oubliés, qui ne sont plus à la mode. Par ailleurs, je reçois régulièrement des demandes, propositions, etc qui sont souvent intégrées dans notre programme de travail. Finalement, le principal critère de choix est peut-être l’éclectisme, que notre bibliothèque propose des livres pour tous les goûts.

En ce qui concerne le droit d’auteur, nous débrouillons en lisant les textes ou chroniques sur le sujet. Nous n’avons pas de spécialiste, mais j’ai personnellement un bagage juridique suffisant pour comprendre les points essentiels.

Avez-vous une procédure spécifique pour corriger et mettre en forme les textes scannés ? 

Oui, bien sûr, nous avons un processus très précis, fruit de l’expérience acquise en 9 ans de travail. L’essentiel est expliqué dans la FAQ.
J’ai même rédigé une méthode pour aider ceux qui veulent élaborer des ebooks, avec nous ou à titre personnel (cf liens en bas de la même page).

Vous avez choisi de mettre gratuitement à disposition du public les textes qui tombent dans le domaine public. Que pensez-vous des pseudos éditeurs qui pillent votre catalogue et vendent ensuite ces textes sur les différentes plateformes numériques ?

Cela ne fait jamais plaisir… Mais, personnellement, je considère que c’est inévitable. A un moment, j’essayais de leur «faire un peu la chasse», mais je me suis aperçu que je dépensais de l’énergie en pure perte. Il faut quand même souligner un point : s’il n’y avait pas des acheteurs qui achètent de manière impulsive (Apple store, boutique Amazon Kindle, en général), sans même faire une toute petite recherche sur Google, ces pseudos éditeurs n’existeraient pas…

 

Pour aller plus loin 

[catlist id=70 numberposts=15]