Sur Feedbooks, on préfère les petites phrases… des écrivains

par Bernard

Depuis le début de l’année, les libraires de Feedbooks ont réalisé 70 interviews !

Et sur Feedbooks, on préfère nettement les petites phrases écrites par des écrivains. Après deux ans de campagne électorale, place à la littérature !

 

Caryl Férey : L’histoire est une chose, mais ce qui me passionne le plus, ce sont les liens qui unissent les gens

Emmanuelle UrienJ’avoue ne pas trop croire à la solitude « par choix »

David Whitehouse : Les gens sont fascinés par le corps humain et les proportions extrêmes qu’il peut atteindre

François Garde : Nous ne pouvons choisir de nous laisser ensauvager…

Alexandra JulhietJ’aime les gens ordinaires à qui il arrive des aventures extraordinaires

Katarina MazettiL’idée même des livres est de susciter des questions, pas de fournir des réponses

Michèle Gazier : Revisiter le passé contribue à estomper la cruauté du présent à adoucir la douleur de la perte

R. J. Ellory : Nous avons tous une personnalité borderline

Harlan Coben : Je veux que le lecteur reste éveillé toute la nuit

Emmanuel Arnaud : L’intuition évidente et la déduction nécessaire

Thierry Crouzet  : Peut-être à cause de cette histoire de beauté

Paul Cleave : J’entends toujours des voix

Marc Villard : Pouvoir faire jaillir une émotion en peu de lignes

Pierre Pevel : Introduire des éléments imaginaires dans une époque donnée met en relief les caractéristiques de cette époque

Deon Meyer : Je suis un Sud Africain de cœur et d’âme

Ariel Kenig : La littérature est justement là pour nous laver de nos peurs

Michel Embareck : J’ai des échelles le long des jambes

Nathalie Kuperman : Je reconnais avoir passé quelques nuits blanches !

Mick Herron : Ma seule limite, c’est ma compétence